Tarsila Do Amaral et le modernisme brésilien – Partie 2

La première partie de cet article est accessible ICI. « Abaporu », huile sur toile, 85×72 cm – ©Tarsila Do Amaral (1928) La deuxième phase artistique de Tarsila Do Amaral : la période anthropophagique débute avec son œuvre « Abaporu » (« l’homme qui mange l’homme » en langue tupi guarani) (1928). Ce tableau associe àLire la suite « Tarsila Do Amaral et le modernisme brésilien – Partie 2 »

Tarsila Do Amaral et le modernisme brésilien – Partie 1

Autoportrait – ©Tarsila Do Amaral (1923)  Souvent considérée comme la fondatrice du modernisme brésilien, Tarsila Do Amaral jouit d’une grande notoriété dans le paysage artistique brésilien. Née à Capivari (État de Sao Paulo) dans une famille aisée et cultivée, elle a d’abord suivi une éducation religieuse dans sa ville natale, puis a continué ses étudesLire la suite « Tarsila Do Amaral et le modernisme brésilien – Partie 1 »

Los Silencios : aux frontières du réalisme magique.

La réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner signe avec Los Silencios un film à l’ambiance énigmatique, sorti et sélectionné en 2018 à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. À l’occasion du VidaFestiv’ 14, ThéâViDa vous propose de (re)découvrir ce film gratuitement à la Médiathèque Émile Zola… Los Silencios… Au premier abord, les silences semblent bienLire la suite « Los Silencios : aux frontières du réalisme magique. »

Je m’appelle Bagdad (Meu nome é Bagdá)

Dans un environnement paupérisé, l’imaginaire et le skate sont les meilleures armes de cette adolescente de 17 ans surnommée  »Bagdad », issue d’un quartier populaire de São Paulo, au Brésil. Elle a définitivement troqué le marteau de Rita Pavone pour le skate, même si son verbe n’en demeure pas moins légitimement révolté, empreint de lucidité. LeLire la suite « Je m’appelle Bagdad (Meu nome é Bagdá) »

Summer White (Blanco de Verano)

ThéâViDa  s’associe à DESTINY FILMS, société de distribution indépendante basée à Rosny Sous Bois pour vous présenter ce film mexicain qui sortira le 18 août 2021 – sortie nationale.  Summer white (Blanco de verano en v.o) a été sélectionné pour le festival SUNDANCE. Il s’agit du premier long métrage du réalisateur Rodrigo Ruiz Patterson avecLire la suite « Summer White (Blanco de Verano) »

Le Funk Brésilien

Si je vous parle de Samba ou de Bossa, vous pensez au Brésil? Dorénavant vous penserez aussi au funk! Largement inspiré du funk venu des Etats-Unis dans les années 70, le funk brésilien trouve son identité à Rio de Janeiro grâce aux MC qui placent leur flow très suggestif sur ces musiques importées tout yLire la suite « Le Funk Brésilien »

Sebastião Salgado : une photographie militante et esthétique

“Un photographe est quelqu’un qui dessine le monde avec des lumières et des ombres.”  Photographe et aventurier d’origine brésilienne, Sebastião Salgado parcourt la planète pour rendre compte de ses bouleversements humains, politiques, naturels ou économiques depuis 40 ans. Et tout ça en noir et blanc.  La volonté militante du photographe transparaît à travers ses clichés,Lire la suite « Sebastião Salgado : une photographie militante et esthétique »

La mort de Marielle Franco dans l’art

Son visage et son nom sont devenus symboles de lutte au Brésil.  Née dans une favela à Rio de Janeiro en 1979, Marielle Franco a consacré sa vie à lutter pour les droits des habitants les plus pauvres et marginalisés de la ville. Elle a œuvré sans relâche à promouvoir les droits des femmes noires,Lire la suite « La mort de Marielle Franco dans l’art »

San La Muerte

Sans doute avez-vous déjà vu ce squelette vêtu d’un grand manteau noir à capuche et d’une cape, tenant dans sa main droite une faux en étain. Cette image se rapproche très fortement de la personnification de la mort dans le folklore occidental moderne, connue sous le nom de “la Faucheuse”. Bien qu’ayant la même apparence,Lire la suite « San La Muerte »

Interview de Luara Learth Moreira (partie 1)

Luara Learth Moreira est une performeuse, chorégraphe et chanteuse brésilienne de 30 ans. Diplômée en arts du spectacle, elle a également suivi une formation de danse au Portugal. Bien que fortement inspirée par la culture brésilienne dont elle se « nourrit » selon ses mots, elle a décidé de s’installer en Europe afin de pouvoirLire la suite « Interview de Luara Learth Moreira (partie 1) »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer