Los Silencios : aux frontières du réalisme magique.

La réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner signe avec Los Silencios un film à l’ambiance énigmatique, sorti et sélectionné en 2018 à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. À l’occasion du VidaFestiv’ 14, ThéâViDa vous propose de (re)découvrir ce film gratuitement à la Médiathèque Émile Zola… Los Silencios… Au premier abord, les silences semblent bienLire la suite « Los Silencios : aux frontières du réalisme magique. »

Maria Bethânia : là d’où vient la musique

À l’âge de 75 ans, Maria Bethânia, icône de la chanson brésilienne, sort son album « Noturno » dédié à tous les rescapés de la pandémie de la COVID19 au Brésil.  La « Greta Garbo de Rio », de son surnom dans le film de Georges Gachot (2006), a une très longue carrière derrière elle. Lire la suite « Maria Bethânia : là d’où vient la musique »

Frida Kahlo, aux antipodes du surréalisme.

Frida Kahlo, femme artiste peintre autodidacte, est née au Mexique en 1907 dans la ville de Coyoácan et est décédée en ces même lieux. Frida appartient au mouvement réaliste même si on la retrouve affiliée à de nombreux mouvements artistiques. Notamment connue pour sa vie sentimentale tumultueuse et les nombreuses épreuves qu’elle à dues surmonter.Lire la suite « Frida Kahlo, aux antipodes du surréalisme. »

Je m’appelle Bagdad (Meu nome é Bagdá)

Dans un environnement paupérisé, l’imaginaire et le skate sont les meilleures armes de cette adolescente de 17 ans surnommée  »Bagdad », issue d’un quartier populaire de São Paulo, au Brésil. Elle a définitivement troqué le marteau de Rita Pavone pour le skate, même si son verbe n’en demeure pas moins légitimement révolté, empreint de lucidité. LeLire la suite « Je m’appelle Bagdad (Meu nome é Bagdá) »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer