Le Funk Brésilien

Si je vous parle de Samba ou de Bossa, vous pensez au Brésil? Dorénavant vous penserez aussi au funk!

Largement inspiré du funk venu des Etats-Unis dans les années 70, le funk brésilien trouve son identité à Rio de Janeiro grâce aux MC qui placent leur flow très suggestif sur ces musiques importées tout y ajoutant une bonne dose de Miami bass. Les autorités leur imputent alors tous les maux de la société ce qui les oblige à se retrancher dans les favelas de la ville au début des années 90. Le funk devient ainsi proibidão.

Malgré cette “chasse aux sorcières », le succès des baile funk ne se tarit pas. Aux contenus sexuels s’ajoutent des revendications sociales, un militantisme populaire porté par la transe musicale de ses danseurs. C’est ainsi que naît le Passinho foda en 2004.

Le passinho foda, un des pas les plus “sages” du funk brésilien

Ce pas de danse extrêmement rapide rappelle la dextérité des danseurs de samba. Certaines célébrités connues pour leur déhanché, dont Beyoncé, se sont essayées à cette nouvelle chorégraphie carioca, mais en vain. N’est pas danseur de funk qui veut!

Comme vous avez pu le noter, les femmes ne sont pas légion dans cette vidéo, et pour cause, jusqu’au début des années 2000, elles n’étaient tout simplement pas admises. C’est donc dans un milieu populaire machiste qu’elles ont dû se frayer un chemin jusqu’à devenir des superstars comme Anitta, que l’on surnomme parfois la “Beyoncé brésilienne”. 

Vai malandro (Fonce, mauvaise fille)  : une des nombreuses chansons funk polémiques

Fin 2017, Anitta dévoile le clip de sa chanson “Vai Malandra” tourné dans la favela de Vidigal. La chanteuse ne cache presque rien et surtout pas sa cellulite. “Elle fait l’éloge d’une féminité décomplexée, libre des jugements et des injonctions faites aux femmes” (slate.fr).
Les portes du succès se sont ouvertes grâce au funk et elle ne renie pas ses origines, bien au contraire. Elle se présente comme une femme sûre d’elle et, par ce retour aux sources, elle apporte son soutien au mouvement musical une enième fois mis en danger par l’Etat.

Aujourd’hui, ces chanteuses, DJ, MC, productrices, danseuses… ont réussi à force de pugnacité et de détermination à gagner le respect et l’écoute de leur public. La communauté LGBT a également réussi a y trouver sa place, on parle alors de Funk Sapatão.

De l’hymne de la coupe du monde de football 2014 aux succès de la superstar Anitta, le funk brésilien ne laisse personne indifférent tant au niveau visuel qu’au niveau du discours de plus en plus politisé et militant.

E agora, pronto para dançar funk? Isso é demais !

Sources:
Les origines des funk et sa prohibition : cliquez ici
Beyoncé dansant le funk (à 2mn) : cliquez ici
Anitta défend le funk : cliquez ici
Anitta dans Brut : cliquez ici
Anitta fait trembler Bolsonaro : cliquez ici
Les Rios girls à l’assaut du funk dans Causette : cliquez ici
Hymne du mondial de 2014 : cliquez ici
Cours de funk avec la danseuse Ramana Borba : cliquez ici


Article rédigé par Gabrielle de l’association ThéâViDa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :