La Cumbia, entre musique et danse folklorique

Baile de cumbia (source : cliquez ici )

Originaire de la côte caribéenne colombienne, c’est grâce à son héritage et ses traditions ancestrales que la Cumbia, anciennement Cumba ou Cumbacha, qui signifie “petit orchestre”, s’inscrit dans un répertoire partagé entre les instruments des esclaves et les mélodies importées par les Colons quand ces derniers arrivèrent au port de Cartagena de las Indias.

C’est principalement en Guinée Equatoriale ou encore à Cuba que la cumbia prend la forme de danses sensuelles qui permettent de se réunir et de fêter la liberté de simplement être. Cependant, les Colombiens restent ceux qui, très attachés au maintien des traditions dans le temps, ont su créer une danse singulière, héritée de la culture des peuples indigènes. Entre tradition et contemporanéité, la Cumbia s’affirme aujourd’hui plus que jamais et brille par sa façon de voyager à travers les cultures. 

On l’écoute, on la danse et sa popularité s’apparente beaucoup à celle de la salsa. Son rythme festif représente bien le goût d’exalter les passions intérieures sur des mélodies chargées de sens. 

Entre tambours africains, percussions, maracas et flûtes venues tout droit d’Inde, la cumbia fait “gozar los carnavales” dans un mélange culturel qui réunit tous ces instruments, des mélodies amérindiennes et noires-africaines et des pas de danses originaires d’Espagne!

Lors d’une représentation, chacun détient un rôle particulier et les danseurs aux charmants costumes partagent une certaine complicité qui se mêle à la célébration du vivant dans un vrai jeu de partage d’émotions. Cheveux fleuris, jupe longue et sourire aux lèvres, la femme danse en portant une bougie face à son partenaire dans le but de susciter son admiration. Ses pas de danses révèlent en fait son envie d’être conquise mais attention, pas touche ! Dans ce duel érotique, seuls les yeux peuvent admirer et désirer… 

Comme le jazz aux Etats-Unis, la cumbia a su s’imposer avec la création de nombreux groupes folkloriques, notamment avec la première Cumbia Soledra qui anima le Carnaval de Barranquilla, en Colombie. Ainsi, tous les artistes latinos américains sont une vraie source d’inspiration entre eux. On peut par exemple citer les Billos’s Caracas Boys au Venezuela.

Sur les thèmes de l’amour, du sexe et  de l’alcool, plusieurs styles s’entremêlent tels que la pop, le rock moderne ou encore l’électro. Véritable genre musical évolutif, la cumbia se fond dans un style jeune auquel on s’identifie facilement. Je pense à la musique de Bomba Estéreo “El alma y el cuerpo” qui nous révèle les peines amoureuses d’une âme en feu à l’intérieur tout en reflétant de la joie à l’extérieur ! 

Sources:
La Cumbia, une musique de Colombie : Cliquez ici
La Cumbia : Histoire et grands interprètes : Cliquez ici
A la rencontre de la Cumbia : Cliquez ici

Article rédigé par Diane de l’association ThéâViDa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :