La renaissance de la cuisine mexicaine

Confit de canard à la mexicaine par le chef mexicain Enrique Olvera

Pendant les périodes de fêtes en France, la gastronomie est dans toutes les “bouches”!! Pourrait-il en être autrement dans un pays reconnu mondialement pour sa cuisine? Son inscription en 2010 au patrimoine immatériel de l’Humanité est donc bien méritée. Mais 2010 est également l’année où « la cuisine traditionnelle mexicaine » est entrée au panthéon du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.
Alors, pourquoi aller voir ailleurs ? De nombreuses raisons me viennent à l’esprit car la gastronomie n’est pas exclusive. C’est une affaire de goûts, de traditions et de transmission. Dans cet article, nous partirons à la découverte de l’art culinaire mexicain : ses aliments de base et ses plats typiques qui ont fait sa réputation à l’international avec, notamment, les célèbres tacos!

Mais avant d’aller plus loin, quand est-il plus largement de la la cuisine latino-américaine? Elle n’est pas à la traîne, loin de là!
Et à la première place de la liste des 50 meilleurs restaurants du monde, vous trouverez le restaurant de Menton “ Mirazur” du chef argentin Mauro Colagrecosi! Puis, en remontant cette délicieuse liste, deux restaurants péruviens sont dans le TOP 10. Et à la douzième place : le restaurant “Pujol” du chef mexicain Enrique Olvera. Celui-ci a repris les codes de la cuisine populaire mexicaine en y apportant une touche de modernité. Son succès est tel qu’il a ouvert un autre restaurant à New York (la photo ci-dessous a été prise dans son restaurant le Cosme à New York).
Nous ne pouvions pas parler de cuisine mexicaine sans mentionner le chef Carlos Gaytán, originaire de l’État du Guerrero (au sud de Mexico – côte pacifique) qui a obtenu cette année une étoile au guide Michelin, la première pour un chef mexicain!! Lui aussi a ouvert un restaurant aux États Unis dans la ville de Chicago.
Pour terminer cette liste de chef.fe.s mexicain.e.s reconnu.e.s à l’international pour leur talent, je vous présente la cheffe Lydia Gonzalez, originaire de l’État du Querétaro (au nord de Mexico – dans les terres). Avant de rejoindre les cuisines du Plaza Athénée, à Paris, en 2003, elle a travaillé avec de grands chefs mexicains. En 2012, elle ouvre son propre restaurant ”Itacate Cocina Mexicana” à Paris. En 2019, elle reçoit le prix « Meilleur restaurant mexicain de Paris » et le label « Authentique cuisine mexicaine en France ». Une adresse à noter pour votre prochain séjour dans la capitale!

Le magazine culinaire “Régal” titrait dans son numéro de mai 2019  “La cuisine mexicaine connaît une véritable renaissance”. Force est de reconnaître que cela se vérifie également en France avec, par exemple, la création du festival Qué Gusto à Paris.
En 2020, le Festival n’ayant pu avoir lieu, des weekends gastronomiques ont été proposés. Le prochain aura lieu à l’occasion de l’exposition “Olmèques” au Quai Branly (voir le lien de l’événement Facebook ci-dessous).
À Montpellier, le nombre de restaurants mexicains ne cesse d’augmenter également avec le “Maria Cantina”, le tout nouveau “El Pueblo”,… sans compter les traiteurs “Mexithèque” ou “Casamex”! La onda mexicana est à la mode, alors profitons-en!

Mais le titre de « renaissance culinaire » ne saurait se référer qu’au nombre exponentiel de restaurants et à l’activité événementielle. Riche, subtile, éclatante de fraîcheur, la cuisine mexicaine se renouvelle en explorant fièrement son héritage. L’idée est de travailler le produit brut de qualité avec les savoir-faire hérités des Aztèques et des premiers colons. En insufflant un peu de technique et surtout beaucoup de plaisir, la renaissance de la cuisine mexicaine vous est servie sur un plateau!

Cette nouvelle cuisine revendique donc un ancrage populaire et indigène. Et pour commencer tout en douceur, le livre de recette “Mi casa Su Casa” d’Enrique Olvera (publié en espagnol ou en anglais) vous donnera les clés de cette cuisine avec quelques 100 recettes reprenant les classiques : burrito,ceviche, chilaquiles, chiles, enchiladas, pinole, pozole, quesadilla,tamales, mole…

Et si vous souhaitez approfondir vos connaissances, sachez qu’il existe une collection répertoriant les ingrédients et les recettes mexicaines. Publiée en 78 volumes sous le titre “Cuisine indigène et populaire”, elle ne couvre encore que 10 % du patrimoine culinaire, mais c’est déjà un début, non?

Bref, il y aurait tant à dire sur la cuisine mexicaine… La meilleure manière d’en saisir toute ses nuances et saveurs est sans nul doute de la déguster. Alors, en attendant de passer à table, je vous propose de revoir la vidéo sur le chocolat à Oaxaca que Mélanie P., bénévole de l’association, avait faite lorsqu’elle vivait au Mexique : cliquez ici

Buen provecho y felices fiestas!!.

Sources:
La France, pays de la gastronomie : cliquez ici
Classement 2019 des meilleurs restaurants du monde : cliquez ici
Magazine Régal n° 89, mai 2019 : cliquez ici
Livre “Mi casa su casa” du Chef mexicain Enrique Olvera, octobre 2019, éditions Phaidon
Recette cuisine mexicaine du magazine Régal : cliquez ici
Site du festival Que Gusto : cliquez ici
Événement Que Gusto 14 janvier 2021 : cliquez ici
Article du journal le point sur la cuisine mexicaine : cliquez ici
Site restaurant Enrique Olvera : cliquez ici
Site restaurant Lydia Gonzalez : cliquez ici
Page Facebook Maria Cantina : cliquez ici
Page Facebook El pueblo : cliquez ici
Page Facebook Mexithèque : cliquez ici
Page Facebook Casamex : cliquez ici

Article rédigé par Gabrielle de l’association ThéâViDa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :